Violences en Limousin

Publié le 21 Avril 2016

En 1589, la Sainte Union peut compter sur la présence d'un nouvel appui avec l'évêque Henri de la Marthonnie. Périgourdin et client de la maison de Lorraine comme l'était Edme de Hautefort décédé en mai 1589, le prélat est l'instigateur du soulèvement. Il le dirigea dans la Cité, le confia à quelques amis dans le Château. Ceux-ci se recrutèrent dans tous les groupes sociaux, avec une surreprésentation du milieu élitaire. Les chefs ligueurs sont bourgeois, marchands, officiers de finances et exceptionnellement officiers de justice. Les prêtres sont rares, ce qui écarte à Limoges l'assimilation de la Ligue à une «Révolution de curés».

Source : Paul d'Hollander, Violences en Limousin à travers les siècles, 1998, 329 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :